Nov 03

Ikea sera-t-il le futur géant de la Smart Home ?

Ikea pourrait-il être le premier à faire entrer les objets connectés dans tous les foyers et à démocratiser la Smart Home ? Cela ne semble très plausible. Le géant suédois a en effet annoncé début Novembre que ses lampes connectées seraient bientôt compatibles avec les assistants vocaux Apple HomeKit, Amazon Alexa et Google Home. Loin d’être anodine, cette annonce laisse présager la prochaine arrivée massive d’Ikea sur le marché de la Smart Home.

En Mars dernier, Ikea dévoilait Trådfri, sa gamme de lampes connectées. La gamme d’ampoules, de dalles LED et portes de placards lumineuses est connectée via le réseau open source ZigBee à un hub domotique développé par Ikea pour l’occasion afin de contrôler les lumières (sur une app dédiée). Mais d’ici la fin de l’année, ces lampes pourront donc être contrôlées par la voix.

Pourquoi c’est si important ?

Alors oui, on parle pour l’instant seulement d’une gamme de luminaires connectés (pas flamboyant). Mais ce n’est qu’un début car Ikea pourrait en fait bientôt inonder le marché des objets connectés et démocratiser la Smart Home.

Actuellement, la maison connectée est très loin d’être entrée dans le quotidien des consommateurs. Trop chère, trop gadget, pas assez centralisée : on est encore loin de la maison intelligente accessible à tous. Mais s’il y a bien un acteur qui a les capacités et la légitimité pour démocratiser la maison connectée, c’est bien Ikea.

L’approche du géant suédois pour développer sa gamme domotique démontre son ambition de connecter nos maisons : leurs objets sont bon marché (85€ pour le kit Trådfri vs. 200€ pour Philipps Hue), simples d’utilisation et surtout ils se connectent maintenant à tous les services vocaux des géants américains qui envahiront nos salons (Ikea a bien compris que demain la voix sera la commande centrale de la maison).

Là où Ikea fait le bon pari, c’est dans sa conception de la Smart Home : en choisissant un réseau open source et l’ouverture à tous les assistants vocaux sans exception, Ikea cherche la neutralité et l’interopérabilité de ses objets avant tout, pour une adoption massive en s’adressant à la base utilisateur la plus large possible dès le début. Et commencer par des lampes connectées accessibles et « universelles » est ainsi un parfait point d’entrée pour connecter progressivement la maison de Mr. Tout Le Monde. Si un jour la Smart Home doit entrer dans tous les foyers, elle nécessitera le plus d’interopérabilité possible entre les objets et systèmes, et c’est exactement ce que fait Ikea.

Pour basculer vers la Smart Home, Ikea a créé en 2013 un projet baptisé Ikea Home Smart, qui est aujourd’hui une division à part entière et qui compte rendre les objets connectés « super facile à installer et super simple à comprendre, à un prix que vous n’aurez jamais vu” selon son dirigeant Björn Block.

Enfin, quel acteur plus légitime pour démocratiser la smart home ? Son plus gros avantage, et donc sa plus grosse opportunité, ce sont les 900 millions de clients qui franchissent les portes de ses 400 magasins chaque année. Le plus gros distributeurs de mobilier du monde ne fait pas que décorer, il crée et lance de vraies tendances en proposant des produits innovants et accessibles. Et être le premier acteur à entrer le marché de la Smart Home bon marché et accessible donnera un avantage considérable à Ikea.

Doit-on s’attendre à une avalanche de produits connectés Ikea ? Peut-être pas dès demain, car le géant suédois semble bouger lentement et sûrement (et surtout simplement, il ambitionne de connecter des objets “seulement si cela fait sens”). Par contre après-demain on peut être presque sûr que tous nos meubles aux noms imprononçables seront tous connectés. Häpnadsväckande! (= Amazing! en suédois).

About The Author

Arthur Le Menec, content Manager @Niji. Essaie actuellement de comprendre le monde 🤔